Le nombre de cancers de la peau explose

Environ 40% de tous les cancers détectés aujourd'hui sont des cancers de la peau. En 2018, on en comptait 43.745 en Belgique. C'est le cancer qui connaît la plus grande augmentation de cas.


1 Belge sur 5 développera un cancer de la peau avant l'âge de 75 ans. 


Environ 40% de tous les cancers détectés aujourd'hui sont des cancers de la peau. En 2018, on en comptait 43.745 en Belgique. C'est le cancer qui connaît la plus grande augmentation de cas. Et ce n'est pas tout! On s'attend à ce que ces chiffres doublent encore au cours des dix prochaines années. La Fondation contre le Cancer tire la sonnette d'alarme!

La Fondation contre le Cancer s'inquiète depuis longtemps de l'augmentation du nombre de diagnostics de cancer de la peau. Depuis des années, elle sensibilise le public, soutient financièrement la recherche scientifique et plaide pour interdire l'usage commercial des  bancs solaires. Mais ce n'est pas suffisant. 

En raison du vieillissement de la population, une augmentation significative était attendue.  Mais l'augmentation est beaucoup plus importante que prévu.  Environ 40% de tous les cancers découverts aujourd'hui sont des cancers de la peau. En 2004, 11.000 cas ont été recensés dans notre pays. En 2018, il y en avait déjà 43.745 et si nous continuons ainsi, il y en aura plus de 77.000 en 2030 (augmentation prévue par la Fondation Registre du Cancer).

Cette augmentation s'explique en grande partie par le comportement des Belges qui s'exposent régulièrement au soleil, mais le changement climatique joue également un rôle. L'augmentation du nombre de jours ensoleillés signifie plus d'exposition à la lumière du soleil.

Baby-boomers, faites attention!

La diminution de la couche d'ozone a exposé une génération entière (les baby-boomers) à des niveaux de radiation plus élevés. Le modèle des effets sur la santé AHEF (Atmospheric Health Effects Framework model) estime que les effets les plus significatifs sur l'incidence du cancer de la peau se produiront dans la génération née entre 1960 et 1980 parce qu'elle a reçu la plus grande dose cumulée de rayons UV au cours de sa vie.  Cette génération était en tout cas beaucoup moins consciente de la nocivité des rayons UV que les suivantes. Les bains de soleil avec peu de protection et le succès des bancs solaires, surtout à partir des années 1990, ont entraîné une augmentation de l'incidence des cancers de la peau à partir de 2010 La Belgique est l'un des pays les plus avancés en matière d'utilisation des bancs solaires. Le bronzage est encore associé, pour une partie de la population, à la beauté ou à la santé. La plupart des Belges (> 60 %) ont la peau claire et s'exposent à davantage que ce qui est bon pour leur type de peau. Les travailleurs en plein air, les sportifs et les enfants sont également des groupes à risque.


Pression sur les soins de santé

Le fait que le nombre de diagnostics de cancer de la peau double presque tous les dix ans accroît la pression sur les soins de santé. Les temps d'attente pour les rendez-vous chez les dermatologues sont de plus en plus longs, et ont pour conséquence que certains patients reçoivent un diagnostic trop tard. Il est urgent de mettre en place un système dans lequel les patients à haut risque sont diagnostiqués en premier. L'avenir nous réserve une situation de plus en plus critique. Par exemple, 77.000 diagnostics de cancer de la peau sont prévus d'ici à 2030. Cela signifie une augmentation moyenne de 777 diagnostics par hôpital et une moyenne d'environ 100 par dermatologue.​

Il faut absolument contenir le raz-de-marée. C'est pourquoi la Fondation contre le Cancer préconise un plan d'action national visant à réduire le nombre de cancers de la peau et à faire en sorte que chacun reçoive le bon diagnostic et le meilleur traitement possible à temps. L'approche complète est décrite dans ce livre blanc.

 

Conseils pour prévenir le cancer de la peau

On sait depuis longtemps qu'une exposition excessive aux rayons UV du soleil ou des lampes à ultraviolets (bancs solaires) est l'une des principales causes du cancer de la peau. Certaines personnes sont particulièrement exposées au risque de cancer de la peau. Si vous avez les yeux bleus, les cheveux roux ou blonds, une peau blanche qui brule facilement, bronze difficilement et qui présente des taches des rousseur, faites d'autant plus attention.

Évitez les bancs solaires et protégez-vous du soleil avec des vêtements, des lunettes de soleil et un chapeau ou une casquette. Appliquez de la crème solaire sur votre peau non couverte avec un facteur de protection solaire d'au moins 30. Appliquez une bonne couche une demi-heure avant de sortir et répétez l'opération après deux heures. Renouvelez l'application après la baignade, la transpiration ou le séchage. Et il est préférable de ne pas s'exposer au soleil pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre 12 et 15 heures), car c'est à ce moment-là que le rayonnement UV est le plus fort.

Examinez votre peau régulièrement. Surveillez sur votre peau les taches qui changent de couleur, de taille ou de forme, celles qui ont un aspect différent des autres. Les taches qui démangent ou saignent peuvent également indiquer un cancer de la peau. Si vous sentez le relief d'une lésion ou observez des plaies qui ne semblent pas guérir, cela peut également être un signe. Mieux vous connaissez votre peau, mieux vous reconnaîtrez les anomalies. En cas de doute, consultez toujours votre médecin.


Attention, même au printemps!

C'est en été que l'intensité du rayonnement UV est la plus élevée, mais à ce moment-là, votre peau s'est déjà adaptée au soleil. Au printemps, le soleil est moins fort, mais votre peau est aussi plus sensible car elle ne voit presque pas le soleil en hiver. Protégez-vous donc dès le printemps!


Notre mission

Pharmacie.be soutient et valorise le rôle du pharmacien en tant que partenaire à part entière des soins de santé.

Partenaires institutionnels

www.fagg-afmps.be
www.pharma.be
www.croix-rouge.be

Contactez nous

Veuillez noter que pharmacie.be n'est pas un site de pharmacie en ligne

Mentions légales

Privacy policy
Déontologie