L'activité physique vous protège contre la COVID!

​​​​Une activité physique régulière peut réduire le risque de décès dû à des maladies infectieuses telles que la COVID-19 et augmenter l'efficacité de la vaccination.


L'exercice régulier est associé à une diminution de 31% du risque de maladies infectieuses telles que la COVID-19.


​Une activité physique régulière peut réduire le risque de décès dû à des maladies infectieuses telles que la COVID-19 et augmenter l'efficacité de la vaccination. Telle est la conclusion d'une méta-analyse réalisée par l'Université Calédonienne de Glasgow en collaboration avec l'Université de Gand.

Sur la base d'une synthèse de 16.698 études réalisées dans le monde entier, le professeur Sébastien Chastin, chercheur principal, affirme que "l'exercice régulier est associé à une diminution de 31% du risque de maladies infectieuses telles que la COVID-19, ainsi qu'à une diminution de 37% du risque de mortalité due aux maladies infectieuses". L'étude était basée sur la recommandation sanitaire de 150 minutes d'exercice par semaine.

L'étude a révélé que l'activité physique a également un impact positif sur l'efficacité de la vaccination. Les personnes qui font régulièrement de l'exercice avaient une concentration d'anticorps plus élevée dans le sang après la vaccination que les personnes physiquement inactives. Cet effet a également été observé chez les personnes âgées. Selon les chercheurs, un exercice physique suffisant peut augmenter de 20 à 40% l'efficacité des vaccins contre les maladies infectieuses. Cependant, vous devez faire de l'exercice régulièrement pendant les 20 semaines précédant la vaccination.

Cette étude confirme les conclusions d'une autre étude américaine récente portant sur près de 49.000 adultes. Par rapport aux patients COVID-19 physiquement actifs, les patients infectés qui n'avaient pas respecté la recommandation d'exercice au cours des deux dernières années présentaient un risque significativement plus élevé (1) d'hospitalisation, (2) de soins intensifs et (3) de décès dû au virus.

On bouge moins!

"Malheureusement, depuis la pandémie, nous bougeons encore moins et nous nous asseyons encore plus, les chiffres récents le confirment", rapporte l'Institut flamand pour un mode de vie sain. "Certains médias rapportent que pendant la pandémie, nous avons commencé à marcher et à faire du vélo plus souvent pendant notre temps libre. Mais les grandes enquêtes menées pendant la pandémie, telles que l'enquête de santé COVID-19 et le baromètre de la motivation, confirment à chaque fois que la proportion d'adultes qui font suffisamment d'exercice (au moins 150 minutes par semaine) reste beaucoup plus faible qu'avant la pandémie: 50 % des adultes en Flandre faisaient suffisamment d'exercice en mars 2021, selon la dernière enquête de santé COVID-19. Un pourcentage qui est nettement inférieur à celui de 2018 (56%).

En ce qui concerne le comportement sédentaire, l'impact de la pandémie semble encore plus problématique. En mars 2021, le temps moyen d'assise ou de repos des adultes était de 8,2 heures par jour. Si ce chiffre est inférieur à celui d'avril 2020, où le temps moyen d'assise ou de repos était de 8,6 heures, il reste supérieur à celui observé en "temps normal" en 2018 (5,8 heures par jour)."

Ainsi, depuis l'apparition de la pandémie, nous bougeons moins et restons assis plus longtemps. Les chercheurs et Healthy Living lancent donc un appel à tous les gouvernements: "Faites de l'exercice une priorité absolue dès maintenant!"


Notre mission

Pharmacie.be soutient et valorise le rôle du pharmacien en tant que partenaire à part entière des soins de santé.

Partenaires institutionnels

www.fagg-afmps.be
www.pharma.be
www.croix-rouge.be

Contactez nous

Veuillez noter que pharmacie.be n'est pas un site de pharmacie en ligne

Mentions légales

Privacy policy
Déontologie