10 januari 2022

La 3e dose «booster» fait ses preuves

La 3e dose «booster» fait ses preuves

​​La vaccination ne garantit pas un risque zéro de contamination. Mais elle fait largement ses preuves, en particulier après l'administration d'une 3e dose dite «booster», comme le confirme le dernier rapport hebdomadaire de Sciensano. ​

​​La vaccination ne garantit pas un risque zéro de contamination. Mais elle fait largement ses preuves, en particulier après l'administration d'une 3e dose dite «booster», comme le confirme le dernier rapport hebdomadaire de Sciensano. ​

Vacciné(e) contre la COVID-19, vous hésitez peut-être pour la 3e dose, vous demandant si elle est vraiment efficace, en particulier contre le variant Omicron. Effectivement, la vaccination ne garantit pas un risque zéro de contamination. Mais elle fait largement ses preuves, en particulier après l'administration d'une 3e dose dite «booster», comme le confirme le dernier rapport hebdomadaire de Sciensano

Ainsi, sur la période du 20 décembre au 2 janvier, les patients adultes non-vaccinés étaient largement majoritaires parmi les hospitalisations et les entrées aux soins intensifs. L'écart était encore plus significatif pour les personnes âgées de plus de 65 ans, plus à risque de développer des complications, et par rapport aux personnes triplement vaccinées. De quoi lever vos hésitations!

Moins d'hospitalisations

Les chiffres de Sciensano ne laissent planer aucun doute. Si l'écart entre le nombre d'hospitalisations de personnes vaccinées et de personnes non-vaccinées est indéniable, il se creuse davantage avec une 3e dose, en particulier parmi les personnes âgées de 65 ans et plus. 

 

Source: Scien​​​sano

Moins de risques de formes graves

Non seulement le risque d'être hospitalisé diminue avec la 3e dose, mais celui de développer une forme grave de la maladie, nécessitant une admission en unité de soins intensifs, diminue également. De quoi alléger ces services et les équipes de soins, surchargés. 


​Source: Sciensano​​​

Boostez votre immunité!

La vaccination complète (avec 3e dose) fait donc bien ses preuves et vous aide à vous protéger, en réduisant nettement le risque d'être contaminé(e) et de développer des symptômes graves nécessitant une hospitalisation. Pensez-y, tant pour vous que pour vos proches! Où vous faire vacciner? Plus d'infos ICI.

​Protection et dépistage

Pour limiter au maximum le risque d'être infecté(e), même si vous êtes vacciné(e), continuez à respecter les gestes barrières (lavage des mains, distanciation, port du masque…).

Pour savoir que faire en cas de contact à haut risque, cliquez ICI.

Si vous présentez des symptômes légers qui pourraient être liés à une infection à la COVID-19, utilisez l'outil d'auto-évaluation qui vous permettra d'obtenir un code pour demander un test de dépistage.  Quand, où et comment se faire tester? Plus d'infos ICI.​​

Vacciné(e) contre la COVID-19, vous hésitez peut-être pour la 3e dose, vous demandant si elle est vraiment efficace, en particulier contre le variant Omicron. Effectivement, la vaccination ne garantit pas un risque zéro de contamination. Mais elle fait largement ses preuves, en particulier après l'administration d'une 3e dose dite «booster», comme le confirme le dernier rapport hebdomadaire de Sciensano

Ainsi, sur la période du 20 décembre au 2 janvier, les patients adultes non-vaccinés étaient largement majoritaires parmi les hospitalisations et les entrées aux soins intensifs. L'écart était encore plus significatif pour les personnes âgées de plus de 65 ans, plus à risque de développer des complications, et par rapport aux personnes triplement vaccinées. De quoi lever vos hésitations!

Moins d'hospitalisations

Les chiffres de Sciensano ne laissent planer aucun doute. Si l'écart entre le nombre d'hospitalisations de personnes vaccinées et de personnes non-vaccinées est indéniable, il se creuse davantage avec une 3e dose, en particulier parmi les personnes âgées de 65 ans et plus. 

 

Source: Scien​​​sano

Moins de risques de formes graves

Non seulement le risque d'être hospitalisé diminue avec la 3e dose, mais celui de développer une forme grave de la maladie, nécessitant une admission en unité de soins intensifs, diminue également. De quoi alléger ces services et les équipes de soins, surchargés. 


​Source: Sciensano​​​

Boostez votre immunité!

La vaccination complète (avec 3e dose) fait donc bien ses preuves et vous aide à vous protéger, en réduisant nettement le risque d'être contaminé(e) et de développer des symptômes graves nécessitant une hospitalisation. Pensez-y, tant pour vous que pour vos proches! Où vous faire vacciner? Plus d'infos ICI.

​Protection et dépistage

Pour limiter au maximum le risque d'être infecté(e), même si vous êtes vacciné(e), continuez à respecter les gestes barrières (lavage des mains, distanciation, port du masque…).

Pour savoir que faire en cas de contact à haut risque, cliquez ICI.

Si vous présentez des symptômes légers qui pourraient être liés à une infection à la COVID-19, utilisez l'outil d'auto-évaluation qui vous permettra d'obtenir un code pour demander un test de dépistage.  Quand, où et comment se faire tester? Plus d'infos ICI.​​


Laatst gewijzigd op  09/09/2022

Vind een apotheek

Heb je een vraag over je gezondheid of je medicatie? Vraag advies aan een apotheker in je buurt.

Recent door jou geraadpleegde apotheken

{{item.addressDesc}}

Openingsuren

{{item.pharmacyOpenInfo.openDesc.toUpperCase()}} {{item.pharmacyOpenInfo.extraInfo}}
De apotheker van wacht staat 's nachts tot uw dienst voor dringende geneesmiddelen.
{{openingHour.dayOfWeek}} {{openingHour.open1}} {{openingHour.open2}}

Tel. {{item.phone}}

Mail {{item.email}}

Diensten apotheek

{{service.desc}} {{service.desc}},

In sommige zones van het land moet je naar een specifiek telefoonnumer bellen om te weten welke apotheek er nachtwacht heeft (zonaal tarief)